L'atelier flambant neuf

L’atelier, dessiné par l’architecte Sandrine Mencarelli, a été étudié pour tirer profit de la lumière et de l’aération naturelles. Il respecte les normes d’hygiène en suivant les recommandations de Sujana Arunakirinathar, conseillère en Hygiène et Sécurité sanitaire au Centre local d’action qualité Ile-de-France ; celles aussi d'Alice Baigue, chargée de développement économique à la Chambre de métiers et de l'artisanat du Vaucluse. L’eau utilisée dans la confection du tofu, pour les rinçages et le refroidissement, est ensuite collectée puis utilisée pour l’arrosage du terrain agricole attenant. 

Les machines nécessaires pour broyer le soja et presser le tofu sont venues de Taiwan, fabriquées par Yung Soon Lih Food Machine Company. Le reste de l’outillage pour la cuisson, la fabrication, le conditionnement et la réfrigération, a été acheté auprès de fabricants européens (français, allemands et italiens). Enfin, une bonne partie du petit outillage et du mobilier a été achetée d'occasion et reconditionnée par Applanat, dans le Gard.

Le financement de l'Atelier a été possible grâce à La Nef, coopérative financière, et Initiative Luberon, membre d'Initiative France, premier réseau associatif de financement entrepreneurial.

Raúl ∼ l’Atelier Tofu, c’est lui !

Raúl, créateur de l’Atelier Tofu, est revenu du Japon avec une seule idée en tête : partager ce tofu pas comme les autres. Formé à Tokyo, Paris et Tours aux côtés des maîtres tofuya, il respecte chaque étape de la production artisanale traditionnelle à partir de matières premières naturelles, sans conservateurs ni additifs.

contactez Raúl

La construction - janvier > DECEMBRE 2019